Ma révérence

Les meilleures choses ont une fin… Quel proverbe débile! Pourtant je l’entends souvent dans la bouche des gens. Une sorte de révérence forcée… Petite démonstration mathématique de l’absurdité de cette phrase.

RévérenceMême les anglais s’en sont offert une traduction: “All good things come to an end”. Moi qui pensais que la stupidité avait des frontières, il semble que j’ai encore quelques trucs à apprendre papa. Tout d’abord, j’aimerais savoir qui a le pouvoir de décider de la fin de toutes choses. Un Che Guevara luttant contre le bonheur? La révolution est en marche, stop au trafic d’émotions agréables? N’importe quoi! Je vais vous dire un truc, le seul bonhomme capable de mettre un terme au film est le héros. C’est lui qui décide quand le rideau tombe. Certains vous diront que c’est le réalisateur, dites leur bien que je prenais une métaphore. Dans la vraie vie, vous êtes libre de choisir quand les meilleures choses doivent ou non avoir une fin.

Ce qui est le plus dramatique dans cette phrase, c’est que l’auteur laisse sous-entendre que les mauvaises choses n’en n’ont pas. Je sais que techniquement cette phrase est une implication et non une équivalence pour les puristes mathématiciens que vous êtes mais avouez que sinon, il aurait dit “Les choses ont une fin”. Ce qui aurait d’ailleurs été tout aussi absurde. En supposant que les meilleurs choses ont une fin, que les moins bonnes n’en non pas et que la vie n’est qu’une succession de choses, on en arrive indubitablement (ok celui là c’est papa qui me l’a soufflé) à la conclusion que la vie se termine dans une mauvaise situation. Vous y croyez vous?

Prenez par exemple un petit garçon, disons de six ans, parti bien trop tôt vers d’autres horizons. Peut-on dire qu’une main divine ou &!(*%!#@ de maladie (désolé papa ne veut pas que je dise de gros mots) ai décidé de la fin? Peut-être… mais dans l’absolu, je suis en train de vous parler. Petit clin d’œil à celui qui à voulu y mettre un terme, je suis toujours là. Non, moi je vous dis que chacun est libre de décider si la fin est proche ou non, si le rideau doit tomber ou pas.

MatteO

2 commentaires

  • l'heureux

    02/18/2014, 12:13

    tu es le héro de ton histoire matteO…un héro au grand cœur… un héro d’une intelligence rare …tu es sans aucun doute le héro de ton papa…qui avouons le semble être quelqu’un d’assez exceptionnel également :-) continue ton aventure comme bon te semble…nous n’avons que le plaisirs que l’on se donne… alors profitons en bien…Profites en!!! Je pense bien souvent à toi… <3 petite merveille <3

  • berna

    05/11/2014, 11:46

    L’Homme parvient à faire la nique à la mort de diverses façons, MatteO. Parfois par le truchement de la médecine … mais là, tu sais, à chaque victoire ce n’est que partie remise ; et puis il y a ceux, intelligents, qui comprennent qu’il y a des façons bien plus efficaces de faire fi de la grande faucheuse. Et ça, ton papa l’a bien compris me semble-t-il.

Nouveau commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiee. Les champs obligatoires sont marque d'une *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>